Play List de confinement 35 : Jean-Eric Perrin, écrivain

Par Franco Onweb

Trente cinquième Play List de confinement avec aujourd’hui Jean Eric Perrin. Si vous êtes un fan de musique et de littérature, alors vous connaissez Jean-Eric Perrin. 

Depuis le début des années 80 il est présent dans les médias : presse écrite, radio et la télévision. Devenu un écrivain reconnu, il publie plusieurs fois par an des ouvrages avec souvent la musique comme accompagnatrice. L’année dernière il a publié son premier roman : « les Meutes blanches ». Un livre incroyable dans lequel il pouvait enfin mettre en avant plusieurs de ses obsessions. Je l’avais rencontré à cette époque pour en parler avec lui : https://www.buzzonweb.com/2019/02/jean-eric-perrin-les-meutes-blanches. Un entretien passionnant avec un écrivain devenu romancier.

Pour cette Play List, Jean-Éric a choisi des artistes plutôt que des morceaux. Il vous propose de vous plonger dans l’intégrale de Marie Laforêt, André Popp, de redécouvrir les impeccables New-Yorkais des Comateens et surtout la toujours splendide Nancy Sinatra !

A demain pour plus de musique, partagez cette Playlist parce que la bonne musique fait toujours du bien, restez chez vous et faites attention 

Play List de confinement 35 : Jean-Eric Perrin, écrivain
DR

Intégrale Marie Laforêt

377 titres, 18 CD, je streame en attendant la réouverture des magasins. Sa discographie était quasi introuvable, elle a pu finir ce coffret avant de partir, et c’est un sommet de sensualité et d’optimisme, même les chansons tristes.


 

Intégrale André Popp

Pas sans rapport, il a arrangé pas mal des chansons de Marie Laforêt, mais cette intégrale faite par son fils montre tout le génie foutraque de cet arrangeur génial, c’est délirant, inventif, surprenant, j’écoute ça en boucle depuis des mois sans m’en lasser.

 

Clara Luciani : Ma sœur

Parce que tout ce que fait cette artiste est touché par la grâce : mélodie imparable, voix sublime, et frange parfaite.

Rikkah : Hey, les filles

Garage, burlesque, acide, sexy, meilleur groupe de scène visible à l’ouest du Pecos, je les adore.

 

Nancy Sinatra : Do You Know The Way To San José

Favourite singer ever, sur l’album California Girl, que des reprises de chansons odes à Cali, pur sucre et pastel.

Comateens : Late Night City

Enfin, la réédition de l’intégrale des Comateens 1980-1985, parce que c’est idéal et parce que la ville tard la nuit est aussi immobile qu’à midi

C.W. Stoneking : The Love Me Or Die

Découvert en B.O. lors d’un show du Cabaret des Filles de Joie, cet australien confit dans le passé a commis trois albums épatants, enregistrés comme si on était en 1952.

 

Velvet Underground : Sunday Morning

Parce que depuis quelques semaines, chaque heure du jour a la vivacité d’un dimanche matin.


 

A Tribe Called Quest : We The People

Parce qu’en se reformant près de 20 ans après leur dernier album, une seconde de musique de ce groupe vaut plus que tout ce que la “musique urbaine” propose en un an. Vieux con ? Moi, vous trouvez ?

June Carter et Johnny Cash : Jackson

Parce que l’amour est la seule solution

 

http://www.serious-publishing.fr/

 

Les Soucoupes Violentes - Réédition CD “Dans Ta Bouche”

Articles plus anciens

My secret to produce...!?