Clara Galante et Thierry Los : rencontre pour « une île »

Par Franco Onweb

A ma gauche Thierry Los, musicien, compositeur et producteur de talents qui depuis son studio de l’ATPR enregistre et produit des musiques épatantes, à ma droite Clara Galante, actrice et chanteuse Italienne qui mène une carrière artistique passionnante. Ces deux-là travaillent ensemble depuis de longues années, depuis que le créateur de mode Maurizio Galante les a présentés. L’un faisait les musiques de ses défilés et l’autre est sa cousine.

Après plusieurs collaborations, voilà que ces deux artistes ont réalisé deux titres pour la nouvelle série de Arte, "Une île", dont le splendide « La sirena nella notte ». Un titre impeccable qui apporte une autre dimension au feuilleton, composé et produit par Thierry, écrit et chanté par Clara. Un titre parfait pour passer un hiver encore plus morose que d’habitude.

J’ai posé quelques questions à ces deux artistes pour quelques explications sur leurs travaux en commun.

Clara Galante et Thierry Los : rencontre pour « une île »
DR

Pouvez-vous vous présentez  ?

Pour Thierry Los rendez vous à l'article sur Buzzonweb.com : https://www.buzzonweb.com/2016/10/thierry-los-un-musicien-aux-multiples-talents

Clara Galante : Je suis une comédienne italienne, chanteuse, auteure et performeuse. J'habite Rome.Je suis diplômée de l’Accademia Nazionale di Arte Drammatica Silvio D’Amico de Rome et j'ai étudié avec Jerzy Stuhr au Théâtre Institute de Krakow, et avec Peter Brooks et Bruce Myers à Paris.

(Clara Galante et Thierry Los - Droits réservés) 

Vous avez un parcours artistique très complet : pouvez-vous nous le présenter ?

Clara Galante : J'aime l'art et surtout je crois en l'art car il a le pouvoir de sauver les gens. Je le pratique dans différentes formes et expressions. J'ai  été actrice et assistante de Luca Ronconi au Piccolo Teatro de Milan. Je suis profondément investie dans la recherche musicale et vocale où j'allie folklore et musique contemporaine. J'ai composé de la musique sur les poèmes de Cesare Pavese, Marina Tsvetaeva, Cristina Campo Mario Luzi et sur 400 poèmes chinois. Pour moi la créativité existe dans une dimension très concrète, pas seulement  abstraite. Pour cette raison j'ai réalisé de mes mains des bijoux qui sont liés au théâtre où tout est paroles, que je conçois depuis 10 ans. Ce sont des colliers de femmes qui se portent à hauteur du cœur.

Comment la musique est entrée dans votre vie ?

Clara Galante :  Depuis toute petite je montais sur la table des réunions familiales pour chanter en m'accompagnant de ma guitare et avant de rentrer à l'académie je chantais dans les bars locaux pour gagner ma vie.

Quelles sont vos principales influences ?

Clara Galante : Bach, Ella Fitzgerald, Barabara, Nina Simone, Billy Holiday et  Lisa Gerrard (Dead Can Dance).

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Thierry Los : Grâce à Maurizio Galante, créateur de haute-couture avec qui je travaille depuis 2000 et qui est son cousin.

Pouvez vous nous présenter vos différents travaux en commun ?

Clara Galante : J'ai demandé à Thierry de travailler sur la musique de mon spectacle Indizi Terrestri, dédié à la poétesse russe Marina Cvetaeva, au Piccolo Teatro de Milan. Un an après il m'a engagée pour chanter en français sur trois chansons de l’album de Massimo Guadalupi  (NdR "Entre deux virages"- 2006).

 

Thierry Los : Depuis  je collabore régulièrement avec elle. L’année dernière elle a chanté en espagnol sur notre composition originale du défilé de Maurizio Galante (Resplandor). Nous l’avons sorti en single sur mon label, ce qui constitue la première sortie commerciale officielle de Clara Galante con Thierry Los e la sua ATPR orchestra !

Comment travaillez-vous ensemble ?

Thierry Los : Je définis les concepts et enregistre les bases musicales. Clara vient de Rome pour enregistrer soit en direct avec l’orchestre soit sur le playback orchestre.

Clara Galante : Avec Thierry j'ai une grande connexion artistique et on se comprend s'en se parler, c'est incroyable.

Thierry peux tu nous présenter l’ATPR Orchestra ?

Thierry Los : Il y a trois ans j’ai installé mon matériel d’enregistrement analogique dans une ancienne usine à 90 minutes de Paris, qui accueille à présent un musée d’automobiles anciennes, l’association Tardenoise du Patrimoine Roulant (ATPR). En quelques mois j’ai rencontré des musiciens locaux venant du jazz qui peuvent tout jouer comme savaient le faire les musiciens de jazz qui ont enregistrés toutes les séances de Variété dans les 30 glorieuses à Paris. En partie grâce à la sortie d’un livre il y a un an qui s’appelle «Les arrangeurs de la chanson française" de Serge Elhaïk, je me suis intéressé à cette période, qui correspond à celle de mon enfance et j’ai acheté beaucoup de disques dans les solderies. J’ai redécouvert tout un monde et appris qui étaient ces gens dans l’ombre qui n’étaient même pas mentionnés sur les pochettes (arrangeurs, musiciens, choristes, ingénieurs du son...). C’est extraordinaire ! La dénomination "Thierry Los et son orchestre" vient de là. Mais aussi du désir de renouer avec la musique jouée par un orchestre en prises directes.

 Clara Galante : A ce propos, les sorties numériques ne mentionnent pas non plus les musiciens, alors voici ceux qui ont joués sur ce projet : Séverine Besson (harpe, choeurs), Lucille Vallez et Manu Hugues (violons), Philippe Rak (vibraphone, Mellotron, choeurs), Fabian Cuvilly (basse, choeurs), Stéphane Belloir (batterie), Martine Risbec (choeurs ), Thierry Los (guitares, arrangements, enregistrement et mixage).

 

(l'ATPR Studio - Droits réservés) 


 

Comment s’est présenté le projet « Une île » ?

Thierry Los : C'était  une commande de l’agence de supervision musicale Mobyzik pour une série réalisée par Julien Trousselier.  L'épisode 3, dans lequel se trouve synchronisée notre chanson "La sirena nella notte"  sera diffusé le 9 janvier sur ARTE (à partir du 2 en VOD sur le site). Pour une scène torride d'un slow au son d'un vieux jukebox, qui met en scène Laetitia Casta dans un vieux bar d'une île perdue de Méditerranée, l'agence a choisi un titre datant de 1964 de la chanteuse italienne MINA. Le représentant de son éditeur en France lui ayant signifié l'interdiction d'utiliser la version originale, Samantha Paulmier de Mobyzic s'est tournée vers moi pour reproduire le titre à l'identique sachant qu'avec l'ATPR Studio, son orchestre et Clara Galante, elle garantissait le bon résultat au réalisateur. Clara est venue de Rome et nous en avons profité pour enregistrer deux autres compositions, originales cette fois, toujours dans l'esprit du son du début des années 60... J'avais mon idée derrière la tête et la suite fut au-delà de mon espérance ! Notre version du titre de MINA a été appréciée et validée par toute l'équipe de production. Deux jours après Samantha m'appelle, catastrophée : le sous-éditeur français avait omis de lui dire que toute reproduction du titre se rapprochant trop près de l'originale serait refusée... Et là j'ai rit. J'ai dit à Samantha : " Ne t'inquiète pas, je vais t'envoyer deux autres chansons que nous avons composées, tu vas écouter, elles sont dans l'esprit et cela coutera moins cher à ton client" (ils aiment cet argument...). Et donc : BINGO !

Pouvez nous présenter  «Une île » ?

Clara Galante : Le réalisateur souhaitait travailler avec Thierry mais la production avait déjà choisi son propre compositeur. Nous la découvrirons en même temps que les téléspectateurs ! On sait juste que Laetitia Casta joue le rôle d'un sirène et on nous avait décrit la séquence à illustrer, c'est tout... Je me suis laissé guider par mon imagination pour écrire pour le texte.

Thierry Los :  En plus de notre chanson, Mobyzik a quand même réussi à placer 2 de mes titres ainsi qu'un de Yann Jaffiol (Ultramilkmaids) issus de DNG, mon label de librairie musicale. C'est d'ailleurs une de mes compositions qui clôture la série ...

Les morceaux vont-ils sortir sur disque et quand ?

Thierry Los : "La Sirena nella notte" est sorti en digital le 2 janvier 2020 sur mon label SUMERSET RECORDS, spécialisé dans le son rétro.

Quels sont vos projets personnels et en communs ?

Thierry Los : Un 3eme single pourrait sortir avant le 1er album. Il est terminé et sera sans doute synchronisé sur un beau documentaire prochainement. Nous finirons d'enregistrer l'album à l'ATPR Studio au printemps.

(Clara Galante en plein travail à l'ATPR studio - Droits réservés) 

Clara Galante : J'enseigne la comédie et je joue actuellement beaucoup en Italie au théâtre. Etre sur scène c'est avoir la possibilité de respirer avec le public, d'être témoin vivant d'un personnage. Le théâtre est ma vocation.

Thierry Los :  Je suis sans cesse occupé par la production d'albums dans des styles variés pour ma librairie. Je dois toucher à tous les genres, comme ma discothèque, passionnément constituée depuis l'âge de 4 ans (1er 45T Babar l'éléphant, 1er 33T Peau D'âne de Michel Legrand, 1er double album le rouge des Beatles, 1er CD la compilation du label New Rose).

Le mot de la fin ?

Clara Galante : Amore. 

Le single de Clara Galante con Thierry Los e la sua ATPR orchestra à écouter en streaming : http://smarturl.it/qv42kt

 (Droits réservés) 

My secret to produce...!?

Articles plus anciens

Une méthode novatrice et originale pour permettre aux enfants de se développer en s'amusant !