Jack Kerouac : la lettre fondatrice de la beat génération retrouvée

Par administrateur

Perdue depuis 60 ans, la fameuse lette que Neil Cassady avait écrit à Jack Kerouac sur sa visite dans sa ville natale de Denver au Colorado et écrit avec un style qui allait totalement inspirer Kerouac, et l’ensemble de la beat génération, vient d’être retrouvée et sera prochainement mise en vente.

Jack Kerouac : la lettre fondatrice de la beat génération retrouvée
Carolyn Cassady

Tout commence au début des années 50, Neil Cassady qui a rencontré Kerouac quelques années plus tôt, se rend à Denver sur les traces de sa famille. Au bout de quelques semaines il écrit une lettre de 18 pages et 16 000 signes à son amis Jack. Il décrit avec une nonchalance dans un style serré et spontané, ses aventures et dérives dans la ville : sexe, alcool et drogue, le tout avec une assurance… tranquille !

Cette lettre sera considérée comme l’influence principale de « Sur la route » mais surtout un monument de la littérature contemporaine. Elle aurait totalement inspirée toute une génération par son style, sa liberté de ton et sa liberté d’esprit.

La lettre avait été confiée au poète Allan Ginsberg qui a essayé de la vendre à un petit éditeur, qui ayant déposé le bilan a vendu ses manuscrits (pour la plupart non ouverts) au patron d’un petit label de musique qui l’a mettra de côté avant que sa fille ne l’a découvre il y a un mois.

Plus que un simple texte, c’est un hymne à la liberté qui marquera toute une génération.

Stranger, le nouvel album d'Os Noctambulos

Articles plus anciens

Acomptes et cautions en un clic