Un apéro presque parfait : Melon-Sur-Lie (ante festif)

Par Dyonis Hator

Un cépage transfuge, un déphasé égaré en pays ligérien voisin d'une Folle Blanche qui sue du Gros Plans « que tu le crois pas ». Il se l'est pas chopé, il l'avait même perdu son "melon" ce drôle de Bourguignon au fil des « muscades » oenologiques.

Un apéro presque parfait : Melon-Sur-Lie (ante festif)
DR
Le Melon de Bourgogne puisqu'il faut bien le nommer c'est le grain du Muscadet, celui que tu liches en toute modération parce que le danger, tu le sais, c'est de se laisser aller dans le sens de la pente...
 
 
Ce Muscadet sera « Sur Lie », sinon tu l'oublies c'est un mal élevé ou tout comme. Donc Muscadet-Sur-Lie, parce que c'est bien élevé ; ce melon sait s'attendre et se détendre sur ses lies, ces particules
d'énergie qui lui donnent du corps... tu suis ?
 
Bon, revenons au factuel. Juste en-dessous de Nantes(sud-est) le vignoble du Muscasdet-Sévre-et-Maine (http://www.vinsvaldeloire.fr/SiteGP/FR/Appellation/Appellation/muscadet-sevre-et-maine) c'est 6000 hectares plantés de Melon de Bourgogne sur des roches du massif armoricain (granit, gneiss, micaschiste et roche verte... ça c'est très important, non vraiment!) pour notre plus grand bonheur modéré et hautement sanitaire.
 
 
Nos vignerons du Melon se sont lancés dans la reconnaissance de leur travail très qualitatif sur les terroirs communaux et ainsi obtenir une appellation en cru communal « à la bourguignonne », la boucle est bouclée ou presque. De sa migration ligérienne le Melon de Bourgogne fait parler ses origines et recrée une dynamique de terroirs, c'est beau et bon pour nos museaux, nos papilles.
 
Des noms ? Domaine Pierre Luneau-Papin (cuvées "L d'or", "Froggy wine"), Domaine de l'Ecu (cuvées Othogneiss, Taurus), Domaines Landron (Les Houx, Amphibolythe), les vins de la très délicieuse Véronique Gunther-Chéreau comme ceux des très modernes Jérémie Mourat et Huchet.
 
 
Question papilles tu poinçonneras ton cent d'huîtres, des numéros 5 en fines de claire vertes par exemple ou bien des belons parce que c'est Noël aussi, et beurreras généreusement tes tartines de seigle ou sarrazin ou tu grilleras une belle saucisse au couteau pour mieux te rincer le gosier comme celui de tes commensaux.
Sinon ? Des petites ailes de poulet grillées avec sauce soja gingembre et menthe fraîche. Une salade de crabe et agrumes avec des morceaux de fenouil branche et une mayonnaise relevée d'une pointe de raifort. Un fromage ? Saint-Nectaire ou le très local Curé nantais à moins qu'un chèvre un peu affiné bien coloré accompagné de quelques caneberges sur belles tranches d'un campagne croustillant.
 
Maintenant, tu laisses le temps comme il se fait, cet apéritif-là est du matin comme du soir et le son itou.
 
 
  
 
 
  
 
 
 
 
 
 
 
My secret to produce...!?

Articles Trajectoires plus anciens

My secret to produce...!?