LES MARTEAUX PIKETTES, rencontre avec le groupe

Par Franco Onweb

Peut-on faire du punk, de la pop et de la chanson française tout en restant un groupe engagé, notamment sur le féminisme ? Bien sûr que oui vous répondront les Marteaux Pikettes, le groupe parisien. Depuis plus de 15 ans le groupe, qui a connu beaucoup de changements, s’apprête à sortir un nouvel album « Racines carrées de vos utopies » absolument épatant. Un disque plein d’énergie et de mélodies, le remède idéal contre la morosité du moment !  

LES MARTEAUX PIKETTES, rencontre avec le groupe
DR

Présentez-vous ? 

Hi, Steph chanteuse et guitariste à une corde des Marteaux Pikettes. 

Blandine, bassiste et choriste des Marteaux Pikettes.

Salut, c’est Manga, batteur et choriste des Marteaux Pikettes.

Hello, je suis Arno le guitariste qui fait “woowoo” aussi des fois.

(Droits réservés) 

Pourquoi ce nom ? 

Au tout début, on se disait qu'on jouait comme une pioche, une pelle, un marteau … puis c'est venu naturellement, inspiration tendance BTP ce sera :  les Marteaux Pikettes. On l'a adopté ce nom sans se poser de question du genre est ce que ça fera bien ou non ? On l'assume totalement. On n’a pas cherché à ce que ça fasse « rebelle » ou «sérieux ».  Qualifié de désopilant par certains, il est devenu notre marque de fabrique. Le nom du groupe, c'est réellement le reflet de toute notre histoire.  

Quel est le parcours musical de chacun ? 

Manga : J’ai commencé la batterie en 1980 avec le groupe Ex Teens. J’ai joué avec de nombreux groupes allant du ska punk au punk rock, en passant par le blues, le rock et le rock steady. Par exemple: Holy Curse, Les Fossoyeurs, Toubab all Stars, MC Relou, Les Fils de Theupu, les Naguals, Dimi Dero Inc, The Gelateens, Killing Flies, Joey Skidmore band, Micky Finn band, Three Headed Dog

Blandine : Je ne suis pas bassiste, je suis bassiste des Marteaux Pikettes. J’ai commencé dans ce groupe en apprenant sur le tas. Si le groupe devait s’arrêter un jour, je n’irai pas vers un autre projet musical. Tout est résumé dans la question suivante…

Steph : Initialement batteuse autodidacte des Marteaux Pikettes, je suis passée au chant à l'arrivée de Manga à la batterie. J'ai aussi joué un temps avec les Fossoyeurs du R&R au saxo alto et chœurs. 

Arno : J’ai eu une formation classique au conservatoire mais je me suis un peu fâché avec ce système élitiste et péteux. La découverte de groupes comme Nirvana ou les Sex Pistols à l’adolescence m’ont donné envie de faire de la guitare. Ce que j’ai fait. 

Comment le groupe a-t-il commencé ? 

Le groupe s'est monté autour de Steph et Blandine sur un simple pari en 2004, celui de monter un groupe de rock dans la plus pure tradition du DiY. On ne savait pas jouer ! Avec détermination et beaucoup de culot on a tracé tout droit. On a changé 4 fois de guitariste, 2 fois de percussionniste, la batteuse est devenue chanteuse, on a été parfois 5 et maintenant 4, les Pikettes sont une grande famille. A l'arrivée d'Arno, le guitariste lead du groupe, on a enfin trouvé notre équilibre en « double mixte» : 2 filles, 2 garçons.

Quelles étaient vos influences à la base du groupe ?

Manga : The Ramones, Les Wampas.

Steph : Rock spectre large, rap, post punk mais pas tout (Magazine, Public Image, Cure..).

Blandine : Tous les groupes que j’ai pu voir en concert sur la scène alternative rock  parisienne ou ailleurs : quand je voyais les musiciens sur scène, j’avais envie de faire pareil.

Arno : Plein de choses très différentes (rock, hip hop, electro, jazz) mais plus récemment une grosse quantité de musique Japonaise comme Puffy ou les Blue Hearts, Judy and Mary ou Maximum the Hormone.

Quelles ont été les principales dates de concerts ?

Le premier concert : 24 juin 2006 au Lavoir Moderne Parisien.

La tournée aux États-Unis en 2008 à l’invitation de notre ami Joey Skidmore, pilier de la scène alternative à Kansas city. 8 dates mémorables, entre Kansas et Missouri.

On a écumé tous les cafés de Paris et région Parisienne, on a monté deux festivals le Madcat#1 et #2, on a joué dans des squats comme feu la Miroiterie, dans un cirque "Electric», on s'est posé à l'arrache et à la sauvage avec un groupe électrogène sur le parcours des manifs ou dans des parcs. On ne recule devant rien. 

Le dernier en date : septembre 2020 en plein air sur la place du marché à Montreuil. Le seul concert depuis mars 2020, ça commence à faire long...

(En concert - Droits réservés) 

Vous avez joué avec qui ? 

Les Fossoyeurs, Louis Lingg and The Bombs, Spermicide, Un mètre carré de trottoir, The Openers, Bulgarian Yogurt, Les Prouters, UltraBernard, GKY, 1Fréquençable, Edouard Nenez et les prince de Bretagne, Joey Skidmore Band, Stychnine, Les Bécasses, Holy Holster, Petit Louis, Stag, Stygmate, Pogomarto, Claque 40, Julie Colère, Causa Nostra, Nothing to tell, The Volcanics (Aus.), The Fab Mods, Burning Heads, Wunderbach, Les Dead Boobs, Matos de merde, Project Reject, Brain Eaters, Tulla Larsen, The Crucified Penguins, Finger up, Alex et les Piétons, Les Meufs, The Flug, Les Soucoupes Violentes, Dentist, CookingWithElvis, Femme Fatale, Gaz, Les Punaises, Jabul Gorba...

Quel a été le parcours discographique du groupe ? 

2008 CD 5 titres “Les Marteaux Pikettes” autoproduction

  • 2008 vinyle 45T picture disc 4 titres “Les Marteaux Pikettes” Label 442ème Rue
  • 2013 album CD 14 titres “Les Marteaux Pikettes” Label Contre-Choc
  • 2021 album CD + vinyle 33T “Racine carrée de vos utopies” autoproduction
  •  

Vous sortez un nouvel album « Racines Carres de vos Utopies » : pouvez-vous le présenter ? 

Steph : C'est un super Album de 10,5 titres inédits. Parce qu'il est autoproduit et que nous y avons mis toutes nos tripes, il est fortement recommandé.  

Manga : Punk-rock chanté en français mais pas que…

Arno : il est bien.

Blandine : Il est engagé et léger à la fois.

Vous l’avez fait où et avec qui ?

On l’a autoproduit en partie au moyen d’une collecte participative (merci à nos généreux donateurs !). Enregistré en juillet 2020 au studio Marcadet (St Denis 93) avec Bryan Pachaud à la prise de son et au mixage. Mastering : Cat On Racks.

Qui écrit la musique et les textes ? 

Chacun apporte une idée, un texte ou une musique. Puis le morceau est travaillé et se construit ensemble en répète. 

Sur cet album, le premier titre intitulé “Trumpette” a pour auteur Jeanne-Marie Sens, une auteure, écrivaine et chanteuse de variété engagée dans les années 70 qui nous a fait le cadeau de ce texte écrit le lendemain du résultat des élections américaines en 2016.

Et en intro du morceau l'Écosystème il y a au chant “les trois saucisses” dans une de leur composition originale.

On retrouve dedans des influences de Punk rock mais aussi de chansons françaises avec un morceau comme « Ecosystème » qui fait penser à Dutronc, vous en pensez quoi ? 

Dutronc ? Genre “Fais pas ci, fais pas ça ?”  Ouais on prend.

Blandine : Oui et sur la manière dont les politiques et la publicité s’adressent aux adultes en les infantilisant en permanence.

Ca veut dire quoi pour vous de faire du punk rock aujourd’hui ? 

Steph : ça veut dire être créatif et solidaire. Dans une France lissée, entre les daubes radiophoniques et la culture étatique élitiste, la liberté de faire ou de défaire est une opportunité à l'expression. On n'invente rien, la voie a été ouverte, on s'y engouffre, on y plonge sans retenue. Dans la plus pure tradition du DiY, on perpétue la tradition du Rock & Roll 77.

Arno : ouais

C’est un album avec des textes parfois féministe, vous pourriez être affiliés aux Riots Grrl ? 

Steph : En tant que Marteaux Pikettes et tout comme le mouvement riot Grrrl, il est essentiel pour nous de soutenir la place des femmes en général dans la société et dans la musique. La chanson "Voilà pour toi" est un doigt d'honneur au machisme et à la misogynie. 

Blandine : sans hésitation!

Il sort chez qui votre album ? 

Auto-production

Comment se le procurer ? 

Il sera disponible à dater de sa sortie officielle le 22 mars 2021 en CD et vinyle aux concerts, sur le site officiel lesmarteauxpikettes.com, chez le distributeur historique du punk français LaDistroy et, en digital, sur toutes les plateformes de streaming et sur notre Bandcamp.

Quelle a été l’importance de Spi (Ex Oth et Naufragés) sur ce disque ? 

Steph :  Ce serait  un peu raide de répondre à ta question en te disant que Spi n'a eu aucune "importance" sur notre album, disons plutôt  que nous n'avons tiré notre inspiration ni d' OTH, ni des Naufragés ou Salut les anges. Mais si tu as ressenti dans notre album un lien, une touche " Spi", sans doute pour la pointe d'humour et l'esprit de révolte, alors merci, c'est un beau compliment. 

Quels sont vos projets ? 

Nous préparons un clip sur le titre "Écosystème". Il a été tourné en partie dans une école maternelle... Notre réalisatrice préférée, Gabrielle Henno-Michard est actuellement en train d’en faire le montage. Sortie prévue en même temps que l’album, le 22 mars 2021 et disponible sur notre chaîne Youtuube

Faire des concerts, des concerts et encore des concerts, partir en tournée (dès que tout ça sera possible !).

Que pensez-vous de la situation actuelle ? 

Steph : c'est de la merde en origami ! 

Manga : c’est la racine carré de vos utopies…

Arno : on fouille dans les poubelles de l'ennui (c’est pas ça les paroles ?)

Blandine : Comme tout le monde, on a hâte de reprendre notre vie “du monde d’avant”, refaire des concerts, boire des coups avec des potes, retourner dans les musées et les cinémas, avoir une vie sociale quoi...

Quel disque donneriez-vous à un enfant pour lui faire découvrir la musique ? 

Steph : Goran Bregović (Bo : Dom za vezanje) (utilisé en berceuse pour mon fils) et les Clash (un de ses groupes préférés) ah ! il me dit aussi Motörhead. 

Manga : le premier album des Ramones. Ma fille de 10 ans connaît Blitzkrieg Bop par cœur (en yaourt).

Arno : Tout pour le trash des Ludwig von 88, Amériques d’Edgar Varèse et Nevermind de Nirvana.

Blandine : toutes les musiques pour l’ouverture d’esprit.

Le mot de la fin ?  

Groupe engagé et militant, les Marteaux Pikettes défendent les droits des femmes et luttent contre l’intolérance et pour la justice sociale. Les textes traduisent cet engagement. On les voit aussi bien jouer en plein air en installant un groupe électrogène sur le parcours des manifs que lors de nombreux concerts de soutien.

Merci à toi pour l'intérêt porté à notre album, on remercie Pat Kebra pour notre promo. N'oubliez pas de vous procurer notre disque, c'est un bon remède à la morosité. 

 

Album “RACINE CARRÉE DE VOS UTOPIES” - SORTIE LE 22 MARS 2021

http://www.lesmarteauxpikettes.com

https://www.facebook.com/lesmarteauxpikettes

https://www.youtube.com/channel/UC_cXFkVrSDaYsU6FJkg4CoA

https://lesmarteauxpikettes.bandcamp.com

 

 

Articles plus anciens