Captain Rico & The Ghost Band ou la Surf-Music en liberté.

Par Franco Onweb

Au début des années 60 sur la côte est américaine, des jeunes gens qui adoraient la musique et le surf eurent l’idée de prendre des guitares et de mettre en musique les sensations qu’ils avaient sur leurs planches : la Surf Music était née. Cette musique, le plus souvent instrumentale, a connu ses heures de gloire et fût révélée au « grand public » par le célèbre Dick Dale dont la musique a beaucoup servi pour des génériques de films.

Captain Rico & The Ghost Band, un trio venu du sud, joue de la Surf Music, en conservant tous les codes si particuliers de cette musique. Alors qu’ils viennent de sortir un splendide deuxième album et étant fan de cette musique, j’ai posé quelques questions à Damien, alias Captain Rico pour mieux connaître ce groupe. 

Captain Rico & The Ghost Band ou la Surf-Music en liberté.
DR

Pouvez-vous présenter le groupe et ses membres?

Bonjour à vous, nous sommes un trio de surf music, du rock instrumental, composé de Florent à la basse, Yves à la batterie et moi-même à la guitare. Mon nom de scène est Captain Rico mais vous pouvez m'appeler Damien, c'est mon prénom.

(Captain Rico & The Ghost Band - Droits réservés) 

Quels sont vos parcours musicaux respectifs ?

Yves a suivi une école de batterie, l'école Agostinie, qui est réputée pour sa qualité de formation. C'est un réseau d'écoles partout en France et il est maintenant directeur de l'école de Tarbes dans le 65. Il y a aussi un studio d'enregistrement dans l'école, c'est là que nous faisons tout. Florent est un bassiste autodidacte avec une bonne expérience de scène et un super sens de la mélodie. Tandis que pour moi j'ai fait 7 ans de piano petit, 1 an de batterie en cours et je joue de la guitare depuis 15 ans environ....La guitare j'ai appris tout seul en revanche.

Comment s’est formé le groupe ?

Une première formation a existé en 2017 mais c'était entre amis, néanmoins sérieux. Ensuite tout a redémarré fin 2019 j'avais mes compos, et je suis rentré en studio pour les enregistrer. On s'est mis d'accord avec Yves et notre ingé son (qui est aussi bassiste) pour faire le premier album puis de fil en aiguille nous avons formé le groupe. Ludovic notre ingé son ayant déjà un groupe, Florent nous a rejoints un peu plus tard.

Quelles étaient vos influences au début du groupe ?

Tout le monde a son univers musical, Yves aime le hard-rock par exemple, Florent écoute des choses très variées, je ne saurais définir.....Pour ma part mise à part la surf music bien sûr, toutes la période 60 et 70 essentiellement allant du rock psychédélique au jazz fusion, rock progressif ou encore space rock...

Pourquoi ce nom ?

Vers mes 20 ans j'ai commencé à composer de la surf music et je n'avais pas de groupe. Du coup, j'ai eu cette idée de ghost band car je composais sans groupe. Mais je trouvais ça "bizarrement cours" et nous avons eu l'idée de rajoutée Captain Rico car nous trouvions ça marrant et c'était aussi un hommage à Captain Beefheart, grand artiste des années 70.

Vous jouez de la surf music. Comment définiriez-vous ce style ?

C'est avant tout pour moi l'amour des belles mélodies. C'est du rock instrumental, ce qui donne une plus grande liberté de composition bien qu'il y est des règles comme le rythme des batteries, ou les morceaux qui doivent être assez courts de bases. Le son de la guitare est important aussi, généralement il est clair, claquant avec une réverbération très prononcée, nous avons des pédales de reverb spécialement conçues pour la surf music.

L’image est-elle importante pour vous ?

L'image d'un groupe est forcément importante selon moi.... Mais elle ne doit pas non plus vous coller à la peau je pense car sinon on peut bloquer la direction artistique, ou disons l'évolution d'un groupe, c'est une question de dosage je pense.

De quels groupes Français vous êtes proches musicalement ?

Je ne sais pas trop, mais pour les groupes de surf je peux vous en citer 3 que j'écoute: Les Agamemnoz, Terreur twist et Arno de Cea. Il y aussi ponta preta qui fait de la superbe musique mais eux chantent en revanche.

Quel ont été les grandes étapes du groupe  ?

Il n'y a pas vraiment de grandes étapes mais plutôt une continuité dans les événements qui s'est bien déroulée. D'abord la rencontre avec Yves et Ludo, le premier album, la rencontre avec notre producteur, les clips, enregistrement du deuxième album, rencontre avec Florent pour réellement monter le groupe...

Avez-vous fait beaucoup de concerts et lesquels ont été les plus marquants ?

Nous sommes nés pendant le covid donc ça a été compliqué mais les activités reprennent doucement. Par contre je me souviens de deux concerts en 2017 et 2018, le premier était un tremplin musical que nous avons gagné avec comme récompense 3 jours d'enregistrement en studio. Le second c'était dans un bar où personne ne nous connaissait et connaissait la surf music, on a vraiment surpris tout le monde c'était génial!

Comment cela se passe t’il sur scène ?

Comme cela doit se passer, il faut donner le meilleur de nous-mêmes, tout simplement.

(Droits réservés) 

Vous sortez un deuxième album  « Fréquences d’outre-tombe », pouvez-vous le présenter ?

C'est un album plus sombre et plus nostalgique que le premier, plus technique aussi. Il s'inscrit bien dans une évolution cohérente du groupe, il a été composé entre 2018 et 2019 donc en fait quand je suis rentré en studio pour le premier album, toutes les guitares du second été déjà composées. Certaines chansons comme Last will sortent un peu des cadres de la surf music mais c'est important de trouver son propre style et de faire évoluer le style dans lequel nous jouons aussi je pense.

Vous l’avez fait où et avec qui ?

Comme dit plus haut, il a été enregistré au studio de Tarbes à l'école Agostinie en 2020. Nous ne connaissions pas encore Florent à l'époque donc Yves est à la batterie et Ludovic notre ingé son bassiste s'est chargé des basses. Nous étions vraiment fantomatiques à l'époque!!

Qui compose ?

Je compose la chanson de a à z chez moi avec une boîte à rythme. Puis les autres viennent se greffer à la démo et nous montons la chanson en rectifiant si nécessaire . Je leur laisse quartier libre pour leurs instruments, à part si vraiment quelque chose me choque mais ce n'est jamais arrivé pour le moment.

Comment peut-on se procurer vos disques ?

Notre distributeur est spacedisque, donc à partir de leur site vous pouvez commander. Il y a aussi le très connu discogs pour l'étranger et évidemment  vous pouvez le commander à votre disquaire du coin, voire le trouver dans certaines FNAC.

Comment avez-vous vécu les différents confinements ?

Mal car je sais que nous avons perdu du temps par rapport aux concerts. Être dans l'attente de jours meilleurs c'est toujours pénible....

Quels sont vos projets ?

Faire des concerts et de nouvelles compositions, la base d'un groupe quoi!!!

Votre avis sur internet et les réseaux sociaux ?

C'est un outil génial à condition de ne pas s'y perdre. Par exemple les premières radios qui nous ont diffusées sont toutes américaines et j'ai rencontré tous ces gens par Facebook....Ils ont été très gentils et ouverts et je les remercie, après bien évidemment ça ne fait pas tout.

Le mot de la fin !

Surf's up!!

https://www.facebook.com/cptricoandtheghostband

https://captain-rico.bandcamp.com/releases

Articles plus anciens