Shaken Soda : rencontre pour un premier EP

Par Franco Onweb

Venu de Toulouse, le trio Shaken Soda vient de sortir un premier EP sous haute influence Rock / Brit Pop. La question que vous vous posez tous est la même : pourquoi ce groupe est-il différent des autres ? Pour plusieurs raisons : tout d’abord pour un groupe qui n’a que un an d’existence on ne peut être que époustouflé par la maitrise et surtout la cohésion du groupe après si peu d’existence. Ensuite parce que cet EP déborde d’une énergie communicative et de titres tous plus chouettes les uns que les autres !

Bref, il n’en fallait pas plus pour que je pose quelques questions au groupe pour en savoir plus !

Shaken Soda : rencontre pour un premier EP
Mikael Torren

Qui êtes-vous ?

Le groupe s’est formé en 2019. Il est composé de Pierre (voix/basse), Olivier (guitare/chœurs) et Mika (Batterie, samples) ; tous les trois toulousains.

(Photo Alina Martin) 

Pourquoi ce nom Shaken Soda

On a choisi ce nom parce qu’on fait un mélange de « brit pop » et de musique plus secouée.

Quel a été votre parcours en musique pour les uns et les autres ?

Mika et Olivier ont un parcours un peu similaire. En effet, ils ont tous les deux fait le conservatoire en classique (percussions et violoncelle) tout en développant a côté un goût prononcé pour le rock dans ses grandes largeurs. Tandis que Pierre, lui, a eu un parcours plus instinctif. Il a commencé la musique et fait ses premières armes quand il vivait à Londres, dans des pubs, il s’est construit sur le tas .

Quand le groupe a-t-il commencé et à quelle occasion ? 

Le groupe a véritablement débuté à l’occasion d’une soirée du « Toulouse Acoustics ». Ces évènements réunissent des musiciens qui parfois n’ont jamais joué ensemble, pour des concerts uniques autour de thèmes originaux. Ce fût le cas pour nous 3 et depuis, nous ne nous sommes plus quittés !

Quelles étaient vos influences à la base du groupe ?

Alors cette question, c’est un peu notre bête noire tant les influences sont nombreuses et variées au sein du groupe. On préfère dire que notre musique fait penser à des références comme : Arctic Monkeys, Block  Party ou encore les Beatles, Qotsa ...

Quelles ont été les dates de concerts importantes ?

Une date importante fut notre 3ème concert. Alors que nous jouions dans un petit bar devant une poignée de personnes, un producteur de festivals qui se trouvait là totalement par hasard a flashé sur notre musique. Depuis, il nous programme dans la dizaine de festivals qu’il organise chaque année en Occitanie (Giants Of Rock) devant un public assez conséquent. Là tu te dis qu'il n'y a pas de petits concerts et il faut tout le temps tout donner.

Vous avez enregistré combien de disques avant cet album ?

C’est notre premier EP donc on est très excités de faire voyager et bouger notre bébé.

Etes-vous intégrés à la scène Toulousaine, qui est très active ?

On commence à peine mais on a quand même pu tourner 1 an avant le Covid (10 concerts au total). On commençait à se faire un « petit » nom ; on était même programmés au « Metronum » pour l’ouverture de la « Semaine du Rock » de l’asso Progrès Son qui, comme le veut la tradition Covid, a dû être annulée.

Vous sortez un premier EP : il a été fait où, avec qui et quand ?

Il a été fait à Toulouse. Enregistré et masterisé au studio Antistatic (Lysistrata, Psykup, The Booze Brothers..) et mixé par nos soins entre fin 2019 et début 2020.

Pourriez-vous décrire le disque ?

C’est un condensé de ce que l’on propose dans notre set live, avec des univers assez variés. On est un peu hyperactifs, du coup on a besoin de changement sinon on s’ennuie assez vite. Le tout est bien sûr axé autour de notre titre phare « Complex Identity » (sortie du clip le 09/10).

Qui a composé et qui écrit les morceaux ?

On a pas vraiment de modèle de création ni de compositeur attitré. Parfois, Pierre part d’une mélodie et Olivier et Mika arrangent ; une autre fois, l’un de nous a une idée précise et tyrannise les autres pour jouer comme il veut (lol) ou bien, ça part d’un bœuf ou encore juste d’un mot. Ce qui rend chaque composition unique et nous a permis de réunir des gens d’horizons très variés, tous assez ouverts d’esprit du coup.

(Photo Katty Castellat) 

Y a-t-il des invités sur l’album ? Si oui qui et sur quel titre ?

Etant donné que certaines prises chant ont été faites chez le guitariste, il est possible que la tondeuse du voisin ou son chien se soient invités sur quelques prises mais ces Feats sont assez discrets. Et l’intervention délirante d’un JS Bach sous acide sur le solo de claveçin du single « My Barbarella » aussi !

Les textes : d’où vient l’inspiration ?

Pierre (chanteur) écrit la quasi-totalité des textes qui encore une fois viennent d’inspirations très variées. Parfois de la sonorité de certains mots, parfois du sens des mots, parfois il raconte une fable et d’autres fois, il décrit des épisodes de sa vie avec son style et ses mots. « Complex Identity », par exemple, lui est venu en regardant une interview du Président de SOS Racisme qui parlait « d’identités complexes ».

Comment se procurer le disque ?

Pour l’instant, on n’a pas encore de structure donc ce sera au « merch » après les concerts. Sinon, l’EP est disponible depuis le 16/10 sur toutes les plateformes de streaming de la galaxie (https://smarturl.it/Shakensoda). 

Quels sont vos projets ?

On veut faire une belle tournée en 2021 si Monsieur COVID nous lâche un peu. On est avant tout un groupe fait pour le live et ne plus pouvoir distiller notre énergie sur scène nous coûte beaucoup. On veut aussi faire un album uniquement de titres inédits, et on a déjà sorti les tabliers pour préparer tout ça.

(Art Work Mikaël Torren) 

Y a-t-il des concerts prévus ?

Pour notre Sortie d EP le 16/10 il y a eu un live stream au Connexion Live via FaceBook et diffusé dans différents spots un peu partout en France : au Délirium Café Toulouse, V and B de Villeneuve sur Lot, V and B de Bergerac, V and B de Boulazac, V and B de Besançon. A part ça, on reste dans le flou donc on ne communique pas trop compte tenu des changements incessants liés à la situation sanitaire.

Quel est votre avis sur la situation actuelle : concerts compliqués, peu de salles ouvertes …

On est comme tout le monde, partagés entre la frustration de cette demi-vie et le fait que bien sûr, on ne souhaite la mort de personne…

Le mot de la fin : vous pouvez dire ce que vous voulez ?

Coucou maman !

facebook.com/ShakenSodaRock   
instagram.com/shaken.soda
youtube.com/channel/UCW2dKz8VPPGddf2WDABsqzw  

Acomptes et cautions en un clic

Articles plus anciens

Les Soucoupes Violentes - Réédition CD “Dans Ta Bouche”