Mathieu Insa alias Po Boy : « Who dat people »

Par Franco Onweb

Mathieu Insa fait de la musique sous le nom de Po Boy ! Mathieu Insa est un musicien qui voyage  en faisant une musique aussi nomade que sa personnalité. J’avais rencontré Mathieu il y an pour qu’il me raconte son incroyable parcours (http://www.buzzonweb.com/2016/06/rencontre-avec-mathieu-insa-chanteur-de-po-boy). Au cours de notre conversation il m’avait annoncé qu’il rentrait bientôt en studio pour enregistrer ses titres marquées par son amour de l’Afrique, du blues de la Nouvelle- Orléans et du rock.

Alors que son premier album arrivera à l’automne, il vient de sortir un premier EP de Po Boy qui annonce la couleur d’un disque à son image : brillant et multiculturel ! Une excellente occasion pour se retrouver et échanger sur son actualité ! 

Mathieu Insa alias Po Boy : « Who dat people »
DR

Salut Mathieu, on s’était vu il y a un an depuis peux-tu nous décrire ce que tu as fait depuis un an ? Ton programme de l’année en fait ?

Quelques voyages comme la tournée au Nigéria et l’enregistrement de l’album qui s’est faite à Washington DC, New York (Brooklyn précisément), Londres et Paris bien sûr.
Donc surtout beaucoup de temps en studio mais aussi des concerts ! Bon je suis aussi parti en Floride pour les vacances.

Au cours de cette année tu as joué au Nigeria et tu t’es rapproché des frères Kuti, une influence importante pour toi Fela ?

 Je dirais surtout d’un des fils de Fela, Seun Kuti. Ça a changé ma vie ! j’ai jamais plus composé pareil. Un vrai « Schock » musical d’où le nom de l’album à paraitre en novembre : ZoolectroShock.

 

(Seun Kuti et Mathieu Insa - Droit Réservé) 

Ton son est un mélange de rock, de blues, de jazz New Orléans et de musique Africaine peux-tu trouver un point commun entre toutes ces musiques ?

Of course. C’est la même origine : La Cora, le blues, les talking drums, l’afrobeat, les rythmes vaudous. Tout ça vient d’Afrique de l’ouest, du golfe de Guinée équatoriale ! Hot !

Tu écoutais quoi pendant l’enregistrement ?

Je chante d’abord et je joue la guitare (celle que m’a fabriquée mon ami Balazs Prohaszka) et quelques claviers.

Tu sors un premier album en novembre chez PIAS records : tu peux nous en parler ?

Unique dans le paysage musical français. Po’Boy c’est le World Beat Band, un alliage précieux de rythmes, un savant mélange d’influences Afro-américaines. Ecoute notre premier single Who Dat People ;)

Tu es aussi monté sur scène : ça ressemble à quoi tes concerts ?

La Cigale notamment avec Toots and the Maytals. It was great man ;) Très intense, avec un batteur (Kaloo Le Noan) très occupé à contrôler les machines qu’on utilise en Live et deux magnifiques et talentueuses choristes d’origine congolaise (Swala Emati et Mary May). Récemment nous avons intégré un nouveau membre dans le projet qui a joué la première fois avec nous au New Morning, c’est Gaye Sidibé, incroyable bassiste du groupe Beat Assaillant.

(Po Boy en concert à la Cigale - Droit réservé) 

Tu as des projets de tournée ?

Nous repartons en octobre au Nigéria pour la fameuse « Felabration » mais il y a plein d’autres projets de concerts dans les cartons.

Tu comptes aller vers ou maintenant ?

Avant tout, tourner de plus en plus et aller à la rencontre du public.

Tes projets ?

Bien réussir la promo de l’album « ZooloectroShock » et puis faire Un autre album !

Point important : la recette exacte du sandwich Po Boy Stp

http://bevcooks.com/2011/11/shrimp-po-boys/

http://www.huffingtonpost.com/2015/02/13/po-boy-recipes-sandwich-new-orleans_n_3750087.html

(Pochette du single Who Dat People - Droit Réservé)  

Pour écouter : 

https://itunes.apple.com/fr/album/who-dat-people-ep/id1226068397?l=en

Une méthode novatrice et originale pour permettre aux enfants de se développer en s'amusant !

Articles plus anciens

Banner