Les Béruriers Noirs : Mourir à Paris ou la résurrection d’un groupe mythique

Par Franco Onweb

Séparé en 1989 après 7 années d’activisme, reformé briévement entre 2003 et 2006 pour quelques concerts et une compilation, le mythique groupe Parisien vient, à la surprise générale, de mettre en ligne sur son site un morceau inédit « Mourir à Paris ». Contrairement à ce que l’on pourrait croire il ne s’agit pas d’un inédit mais d’un nouveau titre enregistré après les attentas de Janvier de « Charlie Hebdo » et que le groupe a décidé de sortir suite aux événements tragiques de Paris du 13 Novembre. Décryptage d’un morceau d’un groupe que l’on attendait plus ! 

Les Béruriers Noirs : Mourir à Paris ou la résurrection d’un groupe mythique
DR

Composé après l’attaque de Charlie Hebdo « et libéré publiquement le 14 novembre 2015, en hommage aux victimes de cette nuit » (selon la page youtube du groupe), le morceau « mourir à Paris » a pris tout le monde de court. Tout d’abord contrairement à ce qui était dit, écrit et annoncé le groupe en sommeil ne faisait que somnoler : le groupe s’est vu et a même enregistré. Donc il y aura peut être une suite. Mais on ne sait pas si le groupe était en duo (François et Loran) ou en trio (avec Masto au sax) même si sur le morceau on entend du sax.

Le morceau ensuite : on retrouve bien le son des Bérus avec la guitare, la boite à rythme (avec un son plus … moderne) et ce chant toujours aussi puissant et poignant. Le texte s’en prend à tout le monde : aux militaires qui font la guerre, aux terroristes fanatiques et ils affirment bien fort leur opposition à toute forme d’actions militaires et anti impérialistes. Des paroles qui sont toujours très engagées et qui affirment les positions politiques et altermondialiste d’un groupe qui jamais été aussi libre.

« Pour nos ami.e.s du Bataclan, du petit Cambodge, de Charonne et de la Fontaine au roi » écrit le groupe sur son site. Un bel hommage pour tous ceux qui sont tombés cette nuit là en forme d’hymne toujours aussi puissant !  

Stranger, le nouvel album d'Os Noctambulos

Articles plus anciens

Jo Wedin & Jean Felzine - Je t'aurai